Actualités

L’importance pour nos petits de jouer avec d’autres enfants

Que serait une enfance sans les journées entières passées à jouer en compagnie de ses amis ? Il est facile de l’oublier, mais ces jeux ont aussi des effets bénéfiques à long terme pour nos enfants.

Le jeu est un élément fondamental du bon développement de l’enfant. Non seulement il active les neurones productrices de bien-être et de bonheur, mais il prépare aussi inconsciemment à vivre en société à travers les jeux de rôles et l’exploration de l’environnement qui nous entoure.

Cependant, il est non seulement important que les enfants jouent, mais il est également essentiel qu’ils partagent leurs jeux avec d’autres enfants. La socialisation est essentielle au développement de tout être humain, car elle provoque des stimuli dont a besoin le système nerveux. Il existe certains comportements que les enfants ne peuvent apprendre qu’en se socialisant avec d’autres personnes : d’abord leurs parents, et ensuite leurs pairs.

Communiquer et jouer avec d’autres enfants leur permet d’observer, d’analyser et d’acquérir des habitudes quant à leur propre conduite : comment se comporter, comment réagir à un problème, et surtout, la relation avec d’autres enfants est un besoin humain inhérent. Les enfants comme les adultes ont besoin de partager pour donner un sens à l’existence elle-même.

À partir de quel âge les enfants commencent-ils à socialiser ?

Bien que les êtres humains soient exposés à des stimuli sociaux dès la naissance, c’est à partir de l’âge de 3 ans que les plus jeunes enfants commencent à s’intéresser au partage avec d’autres personnes. Tous les enfants ont envie d’interagir avec d’autres enfants, dans une mesure plus ou moins grande, en fonction de leur personnalité. Cependant, en cas de troubles de type autistique, de troubles du langage ou d’incapacité à socialiser, cette capacité innée de socialisation sera inhibée et devra être stimulée par l’environnement et des professionnels adaptés.

Jusqu’à quel âge les enfants doivent-ils être surveillés lorsqu’ils interagissent avec leurs camarades ?

Si les enfants ont deux ou trois ans, il est important qu’ils soient toujours sous la surveillance d’un adulte, car ils ne connaissent pas les limites ou les dangers, et n’ont pas non plus un sens inné du “partage”, de sorte qu’il sera parfois nécessaire qu’un adulte intervienne pour éviter les problèmes.

À partir de cinq ou six ans, les enfants peuvent jouer seuls, avec une certaine supervision, mais sans qu’un adulte ait besoin de servir d’intermédiaire : au contraire, c’est là que la socialisation commence à avoir un impact sur leur développement, il est donc important qu’ils résolvent leurs problèmes par eux-mêmes.

Confinement et conséquences

De nombreux parents ont fait part de leurs inquiétudes lors du confinement lié à l’épidémie de Covid-19, car beaucoup d’enfants en âge de socialiser ont été privés de ces activités. Si les enfants sont heureux lorsqu’ils retournent à l’école et à leurs activités, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, si, suite à l’enfermement, l’enfant a tendance à se replier sur lui-même ou refuse de partager avec ses pairs, il peut être utile de consulter un professionnel.

<Retour aux Actualités

Articles Similaires